Le blog de My Smart Content Agence de rédaction Web

Pourquoi intégrer le Big Data sémantique au marketing de contenu ?

franki-chamaki-694946-unsplash

Big Data sémantique ? Kézako ? Comment l’exploiter correctement dans le cadre d’une stratégie de marketing de contenu ? Les réponses sont à découvrir ici.

Le référencement payant, le référencement naturel et la présence sur les réseaux sociaux sont les fondements d’une bonne visibilité digitale. Le contenu, qui demeure un élément indissociable du marketing digital, s’ajoute également à la liste. Plusieurs entreprises investissent d’ailleurs dans le Big Data sémantique afin d’améliorer la qualité de leur contenu. Le processus, complexe, vaut le détour.

Le Big Data sémantique : à quoi ça sert ?

Dans « Big Data sémantique », deux éléments essentiels se côtoient : le Big Data et la sémantique. Le Big Data regroupe toutes les technologies, tous les supports et canaux via lesquels une entreprise récolte des données et métadonnées. Ces indicateurs fournissent de précieux renseignements sur plusieurs aspects d’une stratégie marketing.

Par exemple, en content marketing, les data offrent des KPI très précis permettant de mesurer le ROI d’un contenu, en fonction des objectifs ciblés. Les mesures concernent entre autres le nombre de visites, le taux d’abandon, le nombre de partages, le nombre de vues, le taux d’engagement, etc. Ces informations sont rassemblées, triées, agrégées et synthétisées par des outils automatisés qui peuvent être gratuits ou payants.

L’analyse sémantique, elle, repose essentiellement sur l’étude du champ lexical d’une thématique. Par ailleurs, le champ lexical regroupe plusieurs types et familles de mots, qui renvoient à un même sujet. Le champ lexical inclut entre autres des verbes, des adjectifs, des cooccurrences, des synonymes et des analogies. En marketing de contenu, l’utilisation à bon escient du champ lexical rehausse la qualité des écrits. Cela a un impact inestimable sur la notoriété et la fiabilité du site de l’entreprise.

Le Big Data sémantique consiste donc à automatiser et à perfectionner l’étude du champ lexical d’une thématique avec l’aide de technologies d’analyse de données et de métadonnées.

Une meilleure maîtrise des coûts grâce au Big Data sémantique

La stratégie digitale d’une entreprise nécessite un budget plus ou moins important en fonction des objectifs. Que ce soit pour acheter des liens sponsorisés ou pour réserver des mots-clés, les coûts d’une telle opération atteignent rapidement des sommets, sans oublier les dépenses engagées dans le search marketing et la promotion sur les réseaux sociaux.

Souvent, ces investissements sont planifiés en amont, sans avoir une idée claire du ROI attendu. Des opérations marketing aux résultats difficilement mesurables entraînent même la perte de certaines entreprises.

Le Big Data sémantique évite aux entreprises tous ces problèmes et imprévus. L’analyse poussée du champ lexical et des mots-clés les plus porteurs garantit une meilleure visibilité digitale. Autrement dit, une stratégie de contenu basée sur le Big Data assure un ROI minimal et réduit ainsi l’exposition à des investissements futiles.

Le Big Data indique avec précision les sujets et les champs lexicaux les plus en vue sur les réseaux sociaux ou dans les résultats de recherche. Ce type d’informations est rarement accessible via les outils traditionnels de marketing de contenu, notamment ceux fournis par Google.

Le Big Data sémantique permet ainsi aux entreprises de maîtriser leurs investissements dans le content marketing. Elles n’ont plus besoin de tâtonner sur un quelconque sujet en espérant une visibilité minimale.

Le Big Data sémantique définit clairement les thématiques et les sujets qui attirent le plus de trafic, et qui rapportent le plus aux entreprises.

Le Big Data pour optimiser la visibilité d’un contenu

Aucune marque n’est à l’abri de la concurrence en matière de création de contenu, peu importe son domaine d’activité. Sur Google, une question qui génère 10 000 ou 100 000 requêtes renvoie souvent à une dizaine de contenus offrant des réponses plus ou moins directes. Plusieurs autres contenus similaires ou connexes apparaissent dans les deux ou trois prochaines pages de résultats de Google.

Le Big Data sémantique donne aux entreprises le moyen d’émerger de ces contenus « similaires » et d’avoir une offre suffisamment enrichie et pertinente pour être mieux classée dans les SERP. Les marketeurs ont même trouvé un nom à ce processus : le levier de différenciation sémantique.

Grâce à la différenciation sémantique, un contenu portant sur une thématique, même très courante, apparaîtra toujours en bonne position dans les résultats de Google. Autrement dit, il bénéficiera d’une meilleure visibilité.

L’impact du Big Data sémantique apparaît aussi sur un point parfois négligé des marques. Chaque jour, les moteurs de recherche, dont Google, reçoivent jusqu’à 15 % de requêtes jugées inédites.

Dans les faits, ces requêtes ne le sont pas. Elles correspondent simplement à des demandes d’internautes qui souhaitent obtenir des éclaircissements ou des informations supplémentaires sur des sujets mal exploités.

Pourtant, le seul fait de créer du contenu qui répond précisément à ces requêtes est un bon point en faveur d’une marque. Google se montre particulièrement réceptif à ce type d’approche « consumer-centric » et il n’est pas le seul. Les internautes eux-mêmes accordent facilement leur confiance à une entreprise capable de répondre à toutes leurs questions sur un sujet, même les plus insolites ou pointues.

Plus de trafic, plus de notoriété

L’identification de sujets porteurs avec l’analyse sémantique conduit naturellement à l’augmentation du trafic sur les contenus créés par la marque. Ce résultat est des plus logique. Grâce au Big Data, une entreprise saura exploiter plus de mots-clés et expressions stratégiques dans sa stratégie de contenu.

Et qui dit plus de mots-clés stratégiques, dit plus grande aptitude à répondre aux requêtes des internautes. Une entreprise qui réussit à se positionner sur un mot-clé générant des milliers de requêtes a de fortes chances de capter au moins une partie du trafic.

Imaginez maintenant les possibilités d’une marque qui peut se positionner sur 10 ou 20 de ces expressions stratégiques. Les répercussions sur le trafic et la notoriété du site seront visibles très rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devis




Contact

Des idées, des questions ?

Nous vous répondons sous 24h

Tél. :
+261 34 94 765 90