Les secrets de la rédaction web en 2019

Les secrets de la rédaction web en 2019

La réalisation d’une stratégie digitale implique un recours à un ensemble d’actions, de leviers et d’outils. Parmi ceux-ci figurent la rédaction web qui va vous permettre de véhiculer les messages que vous souhaitez adresser à vos cibles. Eu égard à l’évolution des exigences des lecteurs et des moteurs de recherche, l’écriture web continue de faire peau neuve au fil des années. Comment écrire de manière à générer du trafic en 2019 ? Réponses !

La structure du texte

Les contenus aérés, bien structurés dans lesquels tous les éléments sont à leur place sont privilégiés par les moteurs de recherche.

Le titre H1

Lorsqu’un internaute effectue une recherche, votre site web figure parmi de nombreux résultats. Le titre – le fameux H1 – vous permet alors de vous démarquer. À condition d’être accrocheur, d’attirer l’attention du lecteur. Comment ? En lui donnant l’impression d’avoir trouvé la réponse qu’il recherche. En cinq à sept mots, le titre doit tout de suite donner le ton et permettre à votre audience cible de savoir de quoi il est question dans le contenu.

Si le « titre-question » peut s’avérer efficace, il y a toutefois un revers à la médaille. Si ce type de H1 attise la curiosité du lecteur, il faut savoir que Google a tendance à garder les internautes sur la page des résultats. Autrement dit, méfiez-vous des intitulés interrogatifs : Google sélectionnera directement la partie du contenu qui répond à la question dans les premiers résultats. L’internaute n’aura donc plus besoin de continuer vers votre site web…

Prenons comme exemple cet intitulé « comment faire une mousse au chocolat ? ». Vous retrouverez la recette en SERP dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Mais il en est différemment pour les questions qui ne se contentent pas d’une seule réponse. (Ex : Comment écrire pour le Web ?)

Le chapô

C’est généralement dans les premières secondes que l’internaute jauge la pertinence d’un contenu. D’où l’importance de soigner le chapô. Ces quelques trois à six lignes doivent énumérer les grandes lignes du texte, de façon à insuffler au lecteur l’envie de continuer sur sa lancée.

Autre point important : si vous n’avez pas de métadescription, c’est le chapô qui s’affichera dans les résultats des moteurs de recherche.

Le plan

Un texte bien structuré est toujours agréable à lire pour l’internaute mais aussi pour les robots. Cela ne peut être que bénéfique pour le positionnement de votre site web. La hiérarchisation des informations est le maître-mot de tout contenu de qualité qui se respecte. L’idéal est de les classer par ordre de pertinence. Commencez par exemple par les plus importants en première partie et terminez par les détails. Bien sûr, il existe d’autres moyens de structurer votre texte, mais la pyramide inversée est une valeur sûre pour l’écriture web.

Le contenu

Il n’y a certes pas de recette précise dans la rédaction web mais mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté en suivant certaines règles.

Le mot-clé

Comment le choisir ?

Le choix du/des bon(s) mot(s)-clé(s) n’est pas à faire à la légère. Voici comment trouver les plus pertinents :

  • Choisissez un ou plusieurs mots-clés principaux qui se rapprochent le plus du sujet du texte ou de votre activité. Faites un test en les tapant dans la barre de recherche. S’ils s’avèrent trop concurrentiels, choisissez-en d’autres qui le sont moins.

 

  • Prenez un mot-clé principal et rajoutez un ou plusieurs mots rares. Ce sont des mots pour lesquels les moteurs de recherche n’afficheront pas plus de 100 000 résultats. C’est une réelle plus-value pour votre site. De cette combinaison résultera un ensemble de mots-clés plus précis que Google appréciera et hissera dans les premières pages.
Où le placer ?

L’ère à laquelle on plaçait des mots-clés à chaque occasion est désormais révolue. La suroptimisation est non seulement néfaste pour le référencement de votre site web, mais en plus elle rend la lecture désagréable pour les internautes. Dans la rédaction web d’aujourd’hui, voici les emplacements stratégiques :

  • Au début du H1 ;
  • Dans les H2 et H3 ;
  • Dans le chapô : mettez un mot-clé principal avec un ou deux secondaires ;
  • Dans le texte : sachez que l’occurrence idéale d’un mot-clé est d’une fois tous les 100 mots.

NB : Pour savoir si votre texte est suroptimisé, il vous suffit de diviser le nombre d’occurrences du mot-clé par le nombre total de mots. L’indice de densité (ID) ainsi obtenu doit être compris entre 2,5 et 5 %.

La manière d’écrire

Lorsque vous faites de l’écriture web, sachez que vous rédigez pour un public bien précis. Adaptez le ton ainsi que les termes que vous utilisez à vos lecteurs. Si vous vous adressez à des professionnels, vous pouvez (ou plutôt vous devez) utiliser le jargon technique.

Les phrases trop promotionnelles sont à proscrire. Ce sont des phrases vides de sens qui ne servent qu’au remplissage. Mettez-vous toujours à la place du lecteur. Ce dernier n’a pas envie de lire les éloges de votre produit ou service mais il veut savoir si vous pouvez apporter une ou plusieurs solutions à son problème. Centrez-vous donc sur ce qu’il recherche vraiment.

Aussi, les phrases trop longues qui donnent à votre texte des allures de dissertation peuvent faire fuir les lecteurs. Ces derniers étant à la recherche d’informations utiles et pertinentes, ils ne vont pas passer de longues minutes à lire des phrases compliquées. Aussi, préférez les phrases claires et concises.  

Votre texte doit être percutant dès les premières phrases pour titiller la curiosité du lecteur.