Snack content (1ère partie) : qu’est-ce que c’est exactement ?

Snack content (1ère partie) : qu’est-ce que c’est exactement ?

 

En moyenne, le temps de concentration des internautes n’est que de 8 secondes. Attirer leur attention est donc un véritable défi pour les spécialistes du marketing de contenu. Le snack content a été conçu pour intéresser rapidement l’internaute. Cette technique privilégiant les contenus courts s’impose actuellement.

Snack content : des contenus courts

Au quotidien, les snacks désignent des produits de grignotage en petite quantité et facilement consommables. Le snack content dérive de ce principe, il consiste à proposer des contenus courts et rapidement accessibles au public. Grâce à son efficacité, cette technique éditoriale devient indispensable dans la stratégie de communication des entreprises.

Avec la démocratisation de l’Internet, on assiste à une profusion d’informations et de contenus. Cette grande quantité de données souvent associées à des publicités rend les internautes très peu réceptifs aux contenus longs. Pour y remédier, le snack content propose des contenus pertinents, mais moins longs, interactifs et faciles à comprendre.

Le snack content s’impose dans les stratégies de content marketing, surtout en B2C. Ce contenu web répond effectivement aux besoins des internautes. Ces derniers, très peu réceptifs, ont tendance à zapper les contenus longs ou à caractère promotionnel.

Son utilisation dans une stratégie de contenu B2B est aussi possible. Dans ce cas, la cible et le support de diffusion dictent la nature du contenu.

Les formats utilisés pour le snack content

Divers formats s’adaptent à la diffusion du snack content. Quel que soit le support mobilisé, les contenus sont courts et facilement accessibles. L’objectif est de capter immédiatement l’attention de l’audience.

Pour faire du snack content, vous pouvez utiliser du contenu textuel, autrement dit des articles de 250 à 300 mots environ. Ces micro-textes doivent aller à l’essentiel afin de répondre aux besoins d’immédiateté des internautes. Ces derniers ne doivent pas scroller longtemps pour trouver l’information dont ils ont besoin.

La vidéo s’adapte également à la réalisation du snack content. Tout comme le texte, ce contenu multimédia doit se conformer à un besoin de pertinence et être relativement court. Techniquement, la longueur de la vidéo ne doit pas dépasser une minute. Plusieurs marques emploient le snack content pour effectuer du teasing marketing.

Les supports de diffusion

Les réseaux sociaux constituent un support de diffusion tout à fait adapté au snack content. Dans ces plateformes, l’internaute a tendance à scroller pour faire défiler rapidement les publications. Ce défilement ne s’arrête que lorsqu’il trouve dans les fils d’actualité un sujet qui l’intéresse. Une fois le sujet trouvé, celui-ci est consommé rapidement.

Ce type de support impose la diffusion de contenus limités en longueur. Facebook, l’un des réseaux sociaux les plus utilisés, limite systématiquement le contenu à un certain nombre de caractères. Une fois ce seuil atteint, la balise « lire la suite » est intégrée automatiquement à la publication.

De son côté, Twitter est destiné à l’envoi de messages courts. Si les tweets actuels sont de 280 caractères, ils étaient à l’origine limités à 140. Les utilisateurs d’Instagram, le réseau social dédié au partage de photos et de vidéos, sont aussi tenus de respecter une certaine limitation. Pour faire leur publication, ils doivent suivre un format et des dimensions prédéfinis.

Le secret pour un snack content qui cartonne

Pour qu’un snack content atteigne son objectif, quelques règles sont à suivre pour leur diffusion. Fragmenter vos contenus en plusieurs produits plus courts ne suffit pas. Chaque découpage doit représenter un véritable intérêt pour la personne qui va le visionner. Il doit ainsi se démarquer par son caractère attractif et par la pertinence des informations délivrées.

Dans une stratégie marketing, le snack content possède une forte valeur ajoutée. Pour un meilleur confort d’utilisation, le temps de lecture est affiché. Cette pratique de snack content est courante pour les articles de blog et les vidéos. Il s’agit d’une information supplémentaire permettant à votre audience de choisir ou non le contenu.

Un snack content bien pensé est un levier incontournable pour votre marketing. Cette stratégie intégrée subtilement dans un plan d’Inbound marketing peut être une source de conversion importante. Le snack content s’incorpore facilement à une multitude de formats. Selon les supports, vous pouvez l’utiliser sous forme de texte, d’actualités, d’infographies, de photos ou de vidéos.